Le Défibrillateur Automatique Externe, son utilisation et ses utilisateurs.

En formant toute la population aux premiers secours et en plaçant plus de défibrillateurs dans les entreprises, les lieux publics et les domiciles, nous pourrions sauver beaucoup plus de vies.

S’équiper d’un défibrillateur, c’est avant tout être paré en cas d’urgence et protéger son voisinage, son entourage, pour pouvoir potentiellement sauver une vie un jour.

Chaque année en France, 50 000 personnes décèdent prématurément suite à un arrêt cardiaque (c’est 15 fois plus que les accidents de la route) et le taux de survie est actuellement de 5%. Ce taux est incroyablement bas quand on sait que certaines villes américaines (Seattle notamment) affichent un taux de survie proche de 70% !

La raison principale est que face à un arrêt cardiaque (aussi appelée mort subite), il faut intervenir dans les 4 premières minutes pour sauver une vie alors que les secours mettent en moyenne 13 minutes pour intervenir.

“S’équiper d’un défibrillateur, c’est avant tout pouvoir potentiellement sauver une vie”

On comprend donc aisément que pour sauver une victime, il faut intervenir avant l’arrivée des secours, et le premier témoin constitue le premier maillon essentiel de la chaîne de secours en réalisant un massage cardiaque et en utilisant un défibrillateur rapidement !

C’est donc le couple formation/défibrillateur qui permet de sauver des vies. Aujourd’hui, de plus en plus de villes, de lieux publics et d’entreprises s’équipent de défibrillateurs automatiques externes (DAE), au même titre que d’extincteurs. Certains immeubles d’habitation, certaines pharmacies ou certains commerces de proximité (restaurants, cafés, supermarchés…) s’équipent aussi et une révolution est en marche pour imiter le modèle de Seattle !

1. Le Défibrillateur Automatique Externe (DAE) , comment et quand l’utiliser ?💪

Le DAE vous guide vocalement et vous donne toutes les consignes à appliquer étape par étape

Le défibrillateur externe (par opposition au défibrillateur implantable) tel que nous le connaissons existe depuis plus de 50 ans, il a été inventé par l’américain James Rand en 1947 puis repris en 1956 par le Dr. Zoll. C’est un dispositif médical qui permet de “redémarrer” le cœur en stoppant le phénomène de la fibrillation ventriculaire (contractions anarchiques du cœur) grâce à un choc électrique.

Face à un arrêt cardiaque, l’utilisation d’un défibrillateur automatique externe est cruciale et fait partie des 3 étapes pour sauver une vie :

  1. Alerter les secours en appelant le 18 (pompiers), le 15 (SAMU) ou le 112 (numéro d’urgence Européen).
  2. Réaliser un massage cardiaque pour maintenir le niveau d’oxygène dans le cerveau.
  3. Utiliser un défibrillateur (s’il y en a un à proximité) le plus tôt possible pour relancer le cœur.

Son utilisation est extrêmement simple. Le défibrillateur vous guide vocalement étape par étape et vous donne toutes les consignes à appliquer. Il analyse automatiquement le rythme cardiaque et décide seul de la thérapie à adopter. Aucun risque donc de prendre une mauvaise décision ou de délivrer un choc par exemple face à une victime simplement évanouie.

Pour plus de détails sur la conduite à tenir face à une victime d’arrêt cardiaque et sur l’utilisation d’un défibrillateur, n’hésitez pas à vous rendre sur Everyday Heroes, notre plateforme digitale, développée avec les Pompiers de Paris, pour apprendre à sauver des vies de manière ludique, courte et conviviale. 🚀

2. Mais qui peut utiliser ces DAE ? 🤨

Il a été prouvé qu’un enfant de 10 ans est capable d’utiliser un défibrillateur automatique externe aussi efficacement qu’un pompier

Comme nous vous le disions, les défibrillateurs automatiques externes que nous trouvons dans les lieux publics (gare, mairie, école …) sont extrêmement simples à utiliser. Il a été prouvé, à Seattle encore, qu’un enfant de 10 ans est capable d’utiliser un défibrillateur automatique externe presque aussi efficacement qu’un pompier entraîné. Autant dire que tout le monde peut l’utiliser.

Mais qu’en dit la loi ?

Depuis le 4 mai 2007, la loi française stipule que toute personne, même non médecin, est habilitée à utiliser un défibrillateur automatisé externe (DAE) pour porter secours à une personne en situation d’arrêt cardiaque. Un témoin intervenant pour prêter secours à une personne victime d’un arrêt cardiaque ne peut en aucun cas être mis en cause dans le cas d’un décès. Donc tous les témoins ont le droit d’utiliser un défibrillateur, et ils sont même couverts par la loi !

Avec Lifeaz, nous avons pour objectif de sauver des vies en plaçant le citoyen au cœur de la chaîne de secours et en alliant le couple : formation aux gestes qui sauvent et équipement en défibrillateurs. Pour cela, nous développons Everyday Heroes, une plateforme digitale et ludique de formation aux gestes qui sauvent développée avec les pompiers de Paris pour apprendre à sauver des vies, et développons une nouvelle génération de défibrillateurs connectés 100% Made in France afin de rendre la technologie accessible à tous.